Ministère de la Santé.

Sceau de Republique Gabonaise

COARTEM

Logo

COARTEM

Depuis plusieurs semaines, une rumeur faisant état du retrait, sinon de l’interdiction du Coartem, circule dans les réseaux sociaux. Pourtant, il n’en n’est rien. Selon le Directeur du Programme National de Lutte contre le Paludisme au Gabon (PNLP), le Docteur RAZACK, le laboratoire NORVATIS a changé la présentation du Coartem pour le grand public.

En effet, dans le souci de réduire la consommation des comprimés aux patients, le laboratoire NORVATIS a jugé utile de ramener les quatre comprimés 20mg / 120 mg, dans un seul comprimé. Produisant ainsi, le coartem 80mg / 480 mg.

Le coartem 20 mg / 120 mg boite de 24 comprimés devient le coartem 80 mg / 480 mg boite de 6 comprimés.
Un comprimé de Coartem 80/480 mg est donc bioéquivalent à quatre compriés.

Un comprimé de Coartem 80/480 mg est donc bioéquivalent à quatre comprimés de Coartem 20/120 mg, ce qui réduit le nombre de comprimés devant être pris par les patients, améliorant ainsi potentiellement l’observance du traitement et les résultats cliniques: six comprimés pour la totalité du traitement contre 24 auparavant. Le produit contient 80 mg d’arthéméter et 480 mg de luméfrantrine. C’est le premier et unique traitement antipaludique hautement concentré.

Ce nouveau dosage a le potentiel d’améliorer la prise en charge du paludisme.
Le coartem 20 mg / 120 mg, en boites de 6 et 12 comprimés sont utilisables pour les patients ayant respectivement moins de 15 et 25 kg. Au-delà de 25 kg, la prise du coartem 80 mg / 480 mg est recommandée.
Bien que la présentation du 20 mg / 120 mg n’est plus la même pour le grand public au Gabon, toute fois, son conditionnement à quantité importe par les programmes comme le Fonds Mondial, reste possible.

Publié le : 29 / 05 / 2019